5 drives sur l’agglo Nantaise et en Vendée pour le test diagnostique du coronavirus

Préparation avant l'ouverture du DRIVE de Vertou pour les tests sérologiques COVID 19 - Copyright Bioliance

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France, le laboratoire Bioliance réalise le test diagnostique du COVID-19 sur son plateau de bactériologie/virologie à St Herblain. Initialement réservé aux patients hospitalisés en clinique, aux résidents de maisons de retraite et aux soignants exposés, le test est ouvert désormais, selon le principe des “drives”, aux patients à risque présentant des symptômes et aux soignants : le prélèvement est effectué sur un parking réservé, tandis que le patient reste assis dans son véhicule.

.

Quelle est la technique utilisée ?

 

La technique utilisée est celle du RT-PCR, qui est la technique de référence pour le diagnostic précoce d’infection par le SARS-CoV-2, responsable du COVID-19. De manière schématique, on va rechercher, dans un échantillon de cellules, des traces du génome du virus responsable de la maladie. Si cet ARN est présent, on sait, de manière certaine que la personne est contaminée (et considérée comme contagieuse).

 

On fait cette recherche dans les 7 premiers jours après l’apparition des symptômes, car à ce moment-là, dans la majorité des cas, le virus (qui a pénétré l’organisme par un contact avec la bouche, le nez ou les yeux) est présent au niveau des muqueuses nasopharyngées. Au-delà de 7 jours, le virus peut migrer vers d’autres parties du corps, notamment les poumons : un échantillon prélevé au niveau nasopharyngé peut alors ne plus contenir de traces du virus.

Le prélèvement consiste à introduire un écouvillon, c’est-à-dire une sorte de de coton-tige souple dans le nasopharynx via une narine et à récupérer doucement quelques cellules qui seront mises en tube scellé pour un transport sécurisé vers le laboratoire de virologie. Ces prélèvements sont alors préparés avant d’être analysés par un automate spécialisé en technique PCR.

 

Si le prélèvement est rapide (moins d’une minute), l’analyse elle-même est longue à réaliser : il faut au moins 5 heures pour “amplifier” le matériel génétique présent dans les cellules et identifier celui du virus.

Le fait que les tests soient réalisés sur place, sur son plateau technique de Saint-Herblain, 7 jours sur 7, permet au laboratoire Bioliance de rendre les résultats moins de 24 heures après le prélèvement quand il faut 48 à 72 heures pour un laboratoire spécialisé à Paris ou à Lyon .

 

Comment prendre RDV pour un test diagnostique COVID19 ?

 

Pour que ce prélèvement se passe au mieux et que les résultats soient disponibles rapidement, une demande de rendez-vous doit être remplie sur le site internet www.bioliance.fr : RDV DEPISTAGE COVID-19

Le patient renseigne, tranquillement chez lui, depuis son téléphone ou son ordinateur, tous les éléments d’information qui seront nécessaires pour enregistrer son dossier : ses civilités, ses données de prise en charge en tiers payant, auquel il joint la photo de son ordonnance.

Pour permettre une meilleure interprétation des résultats, le questionnaire prévoit aussi que le patient précise la nature et la date d’apparition des principaux symptômes qui ont conduit le médecin à faire l’hypothèse d’une infection au Covid‑19.

Une fois cette demande de RDV envoyée, le patient reçoit un mail qui accuse réception de sa demande et lui donne toutes les indications sur l’accès au parking du drive ou au site de Bioliance dédié au dépistage ainsi que comment se préparer. Un infirmier le rappellera rapidement pour convenir de l’heure du RDV.

 

Qui est concerné par ce diagnostic ?

 

Dans un contexte de maîtrise de l’épidémie les tests diagnostiques COVID-19 ciblent toute personne suspectée d’être contaminée par le virus selon les critères définis par Santé Publique France.

Il s’agit bien d’un test diagnostique : le médecin cherche à poser un diagnostic alors que son patient présente des symptômes qui sont présents dans cette maladie.

 

C’est pourquoi une prescription médicale vous sera systématiquement demandée pour pouvoir réaliser le test.

 

Ce diagnostic est-il fiable ? 

 

Le laboratoire Bioliance utilise le test RT-PCR (Seegene®/Eurobio®) avec 3 cibles génomiques, marquage CE-IVD et évalué par l’institut Pasteur.

 

La PCR est l’outil diagnostique le plus précoce et le plus sensible à la phase aiguë de l’infection : sa sensibilité est maximale entre le premier et le 8ème jour d’apparition des symptômes.

 

C’est donc un test qui indique si le patient est contaminé au moment du test, sans donner d’éléments sur la durée pendant laquelle le patient va être malade, ni d’indications précises sur la période pendant laquelle le patient va être contagieux et aucune information sur une éventuelle immunité future s’il entre en contact avec des personnes malades après sa convalescence.

 

C’est un test spécifique : il identifie l’ARN de ce virus en particulier, sans qu’il puisse être confondu avec d’autres virus proches (comme celui de la grippe par exemple).

 

Dans les situations où le test diagnostique est recommandé :

  • Le prélèvement à privilégier est un prélèvement nasopharyngé des voies respiratoires hautes par écouvillonnage, ou des voies respiratoires basses (crachats ou liquide bronchoalvéolaire) ;
  • Chaque prélèvement doit obligatoirement être accompagné de renseignements cliniques : date de début des signes, symptômes et comorbidités.

Le compte rendu de résultat doit notamment préciser le dispositif médical de diagnostic in vitro utilisé qui doit détecter au moins deux séquences virales (deux traces différentes laissées par le virus).

En cas de résultat positif, le résultat et les renseignements cliniques doivent être transmis à l’ARS.

 

Les cas où le résultat du test est négatif alors que le patient présente des signes cliniques peuvent donc être :

  • Le patient a un autre virus présentant des symptômes similaires.
  • Le prélèvement est trop tardif (perte de sensibilité 7 jours après la date des premiers symptômes) et le virus a migré dans une autre partie du corps : on ne l’identifie plus au niveau nasopharyngé. C’est pourquoi le recensement de la date d’apparition des symptômes est si important pour l’interprétation du test.
  • Le prélèvement a été superficiel et n’a pas ramené de cellules de la paroi du pharynx : c’est pourquoi les auto-prélèvements ne sont pas recommandés. Seuls les infirmières et les médecins sont habilités à effectuer ce geste technique. Bioliance a mis en ligne à l’intention de ces professionnels de santé une vidéo commentée rappelant les bonnes pratiques.

 

Pourquoi est-ce que le laboratoire propose de le réaliser dans son véhicule ?

 

Le COVID19 étant un virus extrêmement contagieux, des protocoles de protection stricts doivent être observés lors des prélèvements pour ne pas exposer le personnel médical et les autres patients du laboratoire

Dans le cas où un tel prélèvement serait réalisé au laboratoire, il faudrait organiser une circulation particulière, des locaux dédiés. Après la réalisation de chaque prélèvement il faudrait décontaminer entièrement les espaces concernés. Ces protocoles sont lourds et ne permettraient pas de réaliser beaucoup de prélèvements.

 

Le prélèvement en drive permet de limiter le contact entre le préleveur et le patient et de proposer le prélèvement au plus de monde possible :

LA signalétique guide dans le parking silo de la Clinique Jules Verne, Nantes. Copyright Bioliance

Le patient se présente, à l’heure convenue du RDV, sur un parking proche d’un laboratoire, avec un mouchoir jetable et son téléphone portable. Il est orienté dans son cheminement par une signalétique. Une fois son véhicule en place, son identité sera vérifiée par appel sur son portable (pour bien associer son nom au prélèvement). Puis, à la demande de l’infirmier qui se tient à côté du véhicule, il se mouchera si nécessaire (en cas de rhinorrhées importantes), ouvrira sa vitre. Il restera assis sur son siège, tête penchée en arrière, et le préleveur effectuera le prélèvement qui dure, tout au plus, une quinzaine de secondes.

2 drives sont proposés sur l’agglomération nantaise et 1 en Vendée :

 

NANTES EST : « Drive-in » sur un parking de la clinique Jules Verne ; Lun au Sam de 9h à 13h30

SUD LOIRE : « Drive-in » sur le parking du laboratoire Bioliance de Vertou; Lun au Ven de 14h à 18h

VENDEE : « Drive-in » sur le parking du laboratoire de Chantonnay ; Lun au Ven de 15h à 18h

 

D’autres lieux de dépistages seront possibles à partir du 11 mai 2020 (voir ci‑après).

 

Et si je n’ai pas de véhicule ?

 

Le mode de fonctionnement en “drive” est organisé pour les patients qui se présentent dans leur véhicule. Pour les patients qui se déplacent à pied ou à vélo, ainsi que pour les patients de l’Ouest et du Centre de Nantes, Bioliance va dédier deux sites au dépistage du COVID-19 par RT-PCR à partir du 11 mai, uniquement sur rendez-vous pris également sur www.bioliance.fr

 

NANTES OUEST : “Walk-in” au labo CONTRIE-CHATAIGNIERS ; Lun au Sam de 8h30 à 12h30

NANTES CENTRE : “Walk-in” au labo de Bionutrition, 50 OTAGES – PLACE DU CIRQUE;  Lun au Ven de 14h à 17h

 

Et si je n’ai pas accès à internet pour prendre RDV ?

 

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre sur le site internet www.bioliance.fr, vous pouvez demander à votre médecin ou à un professionnel de santé de prendre rendez-vous pour vous. Il utilisera l’accès médecin du RDV DEPISTAGE COVID‑19 sur www.bioliance.fr

 

Et si je suis bloqué à mon domicile ?

 

Si vous ne pouvez absolument pas vous déplacer, le test peut être réalisé par un infirmier libéral qui viendra à votre domicile. Vous pouvez contacter SOS Infirmiers (pour Nantes) ou le laboratoire Bioliance le plus proche qui contactera le réseau COVID des infirmiers libéraux. Ce réseau s’est organisé, en Loire Atlantique et en Vendée, pour proposer des soins à domicile aux patients atteints du COVID-19.