Bioliance réalise le criblage des variants dites “britannique”, “brésilien” et “sud-africain” du SARS-Cov2

Depuis le 29/01/2021 le service virologie de Bioliance s’est doté de nouvelles sondes permettant le criblage des variants sur tous les tests RT-PCR positifs.

Pour l’instant c’est le seul laboratoire local qui peut détecter la présence des variants dits “brésilien” ou “sud africain”, outre l’identification du variant dit “britannique”.

Identifier les variants pour freiner leur propagation

Pour suivre au plus près l’épidémie et l’évolution des variants, la Direction Générale de la Santé a rendu obligatoire  la recherche d’identification des variants pour tout test positif de détection du SARS-CoV-2.

 

Bioliance s’est dotée de la solution technique développée par IDSolutions  (ID tm SARS-CoV-2 /UK/SA Variant triplex) et l’a déployée dès son autorisation dérogatoire par l’ANSM le 04/02/2021, y compris, rétroactivement, sur tous les échantillons positifs depuis le 29/01/2021 qui avaient été conservés à cette fin.

 

Concrètement, tout test RT-PCR réalisé dans les centres de dépistages de Bioliance, ou par une infirmière libérale déposant le prélèvement au laboratoire Bioliance, et qui sera testé positif donnera lieu à un criblage, sur le même échantillon pour identifier s’il s’agit d’un variant et lequel.

L’indication du variant est précisée sur le même compte rendu de résultat que la détection du SAS-CoV-2. Elle est communiquée également à la base SIDEP et aux équipes qui assurent le “contact-tracing”.

Le criblage des variants concerne aussi les tests antigéniques positifs.

Les tests antigéniques réalisés en pharmacie, en EHPAD ou auprès par un médecin ou une infirmière doivent également donner lieu à un criblage permettant d’identifier s’il s’agit d’un variant.

 

Le criblage se fera sur un deuxième prélèvement naso-pharingé, soit réalisé par le même préleveur et envoyé au laboratoire, soit réalisable dans l’un de nos centre de dépistage avec ou sans rendez-vous

Et ensuite ?

La particularité de ces variants est leur grande contagiosité. L’isolement strict, le respect attentif des gestes barrières sont une priorité. L’autre priorité est  la recherche,  l’information et le dépistage des cas contacts de manière à casser les chaînes de transmissions le plus rapidement possible.

Accès au site Ameli pour les cas contacts

 

Il est d’ailleurs préconisé par les autorités sanitaires d’activer le “contact warning”, c’est-à-dire que les cas contact eux-même préviennent les personnes avec lesquelles elles ont été en contact.

 

Ainsi, ces cas contacts de “seconde génération” sont encouragés à renforcer les gestes barrière, télé-travailler dans toute la mesure du possible,  réduire leurs contacts sociaux pendant 7 jours et à réaliser un test sans délai au premier symptôme.