Le bilan biologique présenté aux sportifs

Comment un bilan composé d’analyses “classiques”, peut-il aider à objectiver le ressenti des athlètes, prévenir les carences et les excès, aider à personnaliser le niveau d’entrainement ?

 

Dimanche 13 Septembre 2015, le laboratoire Bioliance participait aux conférences “Santé et Sport” de la manifestation organisée par le Comité Départemental Olympique 44.

Le Dr Besson a présenté le détail du bilan biologique de suivi préconisé par le conseil médical du Comité National Olympique du Sport Français (CNOSF) à l’occasion de la préparation aux JO de Pékin (2008).

Faire le point sur son état de santé

Utilisé avant une reprise d’activité, il permet de faire le point sur l’état de santé, dépister des troubles métaboliques à gérer et prévenir un démarrage ou une reprise d’activité à un rythme inadapté.

Gérer son entraînement

En cours de programme d’entraînement, si l’individu s’est fixé un objectif d’amélioration de sa santé, il permet de valoriser les efforts réalisés. De nombreuses études, par exemple,  font état d’une relation linéaire entre l’augmentation du HDL Cholestérol (le “bon cholestérol”) et le nombre de kilomètres parcourus. Ce phénomène de relation dose de pratique physique/ réponse métabolique positive est constaté aussi dans le cas du diabète.

Enfin, pour les adeptes des sports d’endurance ou intense, il permet d’analyser le retentissement physiopathologique de la pratique sportive et d’adapter le niveau d’entraînement.

Le diaporama de la présentation est téléchargeable ici : BIOLIANCE SPORTEZ_VOUS_BIEN

Que vous repreniez une activité, ou souhaitiez suivre la traduction biologique de votre entraînement, les biologistes peuvent répondre à vos questions. N’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.